Le trampoline : un loisir sûr ou non ?

Actuellement, les trampolines sont des outils de loisir très appréciés par la majorité des familles. On les trouve dans les centres de loisir, les aires de jeu et dans le jardin des particuliers. Quel est l’avis des médecins sur le trampoline ?

Quels sont les apports positifs du trampoline ?

Il procure de la joie et amusements pour les enfants. C’est un bon divertissement pour ces derniers qui est bien nécessaire. Un enfant a besoin de s’ouvrir à l’espace extérieur pour s’épanouir et le trampoline l’incite à jouer hors de la maison à l’opposé des jeux actuels qui les enferment dans un monde virtuel et numérique, c’est ce qu’affirme Dr Gerard orthopédiste.

La plupart des pédiatres affirment que l’utilisation des trampolines de jardin bonifie la coordination des enfants, perfectionne leur sens de l’équilibre, apporte du tonus aux muscles. De ce fait, l’AAOS l’Académie américains des chirurgiens orthopédiques encourage la prolifération des trampolines et l’emploi de ces outils dans le jardin des maisons. Elle recommande aussi l’utilisation de l’outil lors des cours sportifs à l’école et des terrains de jeux accessible à tous.

Les médecins insistent par contre sur l’instruction avant l’usage pour que les utilisateurs ne courent aucun risque. Le propriétaire doit suivre les consignes de sécurité, octroyés par les fabricants, la communauté médicale et les autorités gouvernementales pour un usage maîtrisé et sécurisé du trampoline de loisir. Cela abaisse au minimum le risque d’accident.

Quels dangers représentent l’usage du trampoline ?

L’Académie américaine de pédiatrie a fait une étude approfondie sur l’activité très en vogue dans les jardins, les parcs publics, les fêtes foraines, qui est le trampoline. Elle affirme l’accroissement du nombre de fractures causées par la pratique de ce dernier pendant ces dix dernières années.

De 2008 à 2017, le pourcentage des blessées a augmenté de 3 ,59 % à 6,16 % pour les utilisateurs dans un intervalle d’âge de 0 à 7 ans. L’étude révèle aussi que cette augmentation peut être due par la prolifération progressive du trampoline dans les aires de jeux aux États-Unis dans ce même laps de temps.

En France, l’agence de la Santé publique s’est aussi intéressée sur le trampoline qui est devenu un jouet très prisé des français. Cette étude souligne que 30 % des accidents recensés sont des risques majeurs de contusion, 29 % sont des entorses et 25 % sont des fractures. Concernant les endroits touchés, Santé publique France rapporte que 53 % sont sur les membres inférieurs, 26 % sur le tronc et 9 % sur la tête.

Quelles mesures conseillent les médecins ?

Il faut limiter le nombre de personne montant sur le trampoline. Ceci dépend de la taille et de la résistance du trampoline. Il est préférable d’envoyer un seul individu pour ne pas déformer la surface de saut et mieux maîtriser les bonds.

Il faut surveiller à tout moment les enfants. Une personne doit s’assurer que les enfants ne font pas de figure compliquée ou ne sautent hors du trampoline.

L’âge minimum conseillé est de 3 ans. Au-delà de cet âge, l’enfant est capable de suivre les consignes de sécurités et leurs morphologies corporelles sont aptes à l’utilisation du trampoline sans risque d’être endommager.

Il est recommandé d’utiliser des matériels en bonne état et des matériels bien sécurisés. Le mécanisme et les pièces fonctionnent bien et tranquillisé : usage du filet de sécurité bien assemblé au cadre ou encore meilleur s’il est lié directement sur le tapis sans espaces. Toutes les pièces usées doivent être changées.
Le trampoline est très apprécié par bon nombre d’enfants, c’est pour cela que les médecins insistent sur le fait de prendre des précautions.